Connexion | Inscription


Les heures sont au format UTC


Nous sommes actuellement le Mar Mars 26, 2019 5:09 pm




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Chroniques d'une magicienne
MessagePublié: Dim Nov 30, 2014 7:15 pm 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Oct 23, 2014 8:52 pm
Messages: 64
Image

"La magie. Vous voudriez que je vous explique quoi? Au juste? Ce que c'est pour moi? Très bien...

Alors imaginez qu'il existe une énergie discrète, capable de prendre n'importe quelle forme. Un peu comme une encre dont on pourrait user pour peindre un paysage où simplement coucher quelques lettres au coin d'un parchemin usé. Elle serait une énergie muette pareille à l'eau qui dort capable brusquement au gré d'un vent, d'un souffle, de passer du frisson à la tempête la plus indomptable.
Elle est là, partout, sous vos pieds, derrière vos paupières. Dans le cri de joie d'un enfant, dans le grincement du plancher, derrière un miroir où encore simplement accroché au souffle des vivants.

Maintenant, observez, écoutez, ressentez. Là, vous pouvez la toucher, mais elle fui entre vos doigts comme une matière sauvage, chaotique et glissante. Oh, elle n'a rien de docile non. Elle tient à sa liberté. La magie est une énergie, un tout, une vibration indomptable.

Mais on peut la piéger. Un instant, un seul seulement. Comme la mine d'une plume attire à elle l'encre pour la coucher à sa guise et lui donner la forme qui lui plaira l'arcaniste est celui qui donnera sa forme à cette fascinante énergie. La voix, la chair, le geste, sont autant de composants au mot.

Attention ! Quand je parles de mots, je parles du vrai langage. Pas ce balbutiement qui sert d'accessoire à votre pauvre et primaire pensée. Non, moi je parles des vrais mots, ceux qui viennent du corps, de l'esprit, du geste, qui sont à cette force autant de miroirs qui en captureront l'image éphémère.

Je ne parles pas là non. Je grogne, je me débat avec des sons. Ce n'est pas ça parler, ça n'a rien à voir non. Parler, c'est un art voyez..."

La chauve souris penche un peu la tête sur le coté, suspendue au dessus du nez de la draï qui fige son mouvement théâtral devant son air désappointé. Marquant d'un front plissé sa contrariété, elle plante un poing au coin d'une hanche et lève une main certaine vers son interlocuteur.

"Ah ! Je vous vois bien perdu ! Garfunkel !"

Elle se calme, un peu, retournant derrière son bureau, replaçant ses lunettes.

"Ne paniquez pas, je vais vous resituer tout de suite."

La pipistrelle, interloquée par l'agitation de sa maitresse, laisse pendouiller une aile en la fixant.

" Voila... ces quelques lettres voyez? Entrelacées les unes aux autres, elles ne veulent rien dire ainsi n'est-ce pas?"

L'animal sursaute, le parchemin planté devant sa mauvaise vue.

"Évidemment que vous ne comprenez pas ! C'est un anagramme ! Lu ainsi, sans réfléchir, il ne veut rien dire du tout !! Mais voyez, l'esprit formé, habitué, voit tout de suite de quoi il s'agit. Là, le vrai langage, sous vos yeux mon cher. Celui qui sait le lire a franchi le premier barrage! Mais il ignore..oui, il ignore encore le plus important. Comment le prononcer, le visualiser, et que faire encore de l’écho brûlant de l'énergie qu'il va - peut être - réussir à appeler à lui ! "

La feuille brusquement projetée au plafond tire un sursaut à la bestiole qui se fige sous le regard profondément sérieux de la draï.

"Et là...c'est là que tout ce joue... "

La magicienne se fige, une main ouverte paume vers le ciel, l'autre en coupole au dessus.


"splendeo es ere splendui circumdo as are dedi datum"
"splendeo es ere splendui circumdo as are dedi datum"
"splendeo es ere splendui circumdo as are dedi datum"

La lueur palpite, aveuglant la chauve souris qui se réfugie à l'ombre de ses ailes membraneuses.


" C'est ça !! C'est ça !!! C'est ainsi que l'on tisse l'énergie. La parole, et surtout..le geste! l'Art..le grand Art !! Je saurais tout de lui...Tout !!"

Et la lumière fut, au cœur des mains sombres et ouvertes la portant vers le ciel.


Dernière édition par Didascalie le Dim Nov 30, 2014 9:12 pm, édité 1 fois au total.

Haut
 Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chroniques d'une magicienne
MessagePublié: Dim Nov 30, 2014 8:19 pm 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Oct 23, 2014 8:52 pm
Messages: 64
Image

"GARFUNKEL ! Vous n'êtes pas attentif!"

La chauve souris se redresse brusquement, clignant précipitamment ses petits yeux ronds par lesquels elle ne voit à dire vrai que peu de choses. Mais ils ne lui sont pas réellement utile, à travers son sonar elle détecte sans mal les gestes vifs et précis de sa maitresse.


" Bon. Aujourd'hui nous allons nous pencher sur l'étude des cercles. "

Que d'excitation, l'animal baille en réponse, un message d'apaisement qui n'a pas l'effet escompté.

" Concentrez vous !"

Sursaut, il la fixe à nouveau sans comprendre l'objet de toute cette énergie soudaine.

" Impossible de raisonner sur toute la surface de la magie. Ce serait..ce serait..comme un sculpteur attaquant par tout les fronts un bloc aussi grand qu'une montagne en cherchant à y faire naitre son ébauche de la pointe d'un pauvre trusquin.
Alors, il faut commencer par un traçage. Évidement pensez bien qu'il n'est pas fruit du hasard non ! C'est le fruit d'études, plus vieilles que vous et moi, plus complexes que leur résultat, plus lointaines que les premiers pas des draï."

Elle marque un temps de silence, contemplant le vide en tapotant sa lèvre de la pointe de son fusain. Le familier la fixe, attentif?


"Les cercles.."

D'un grand mouvement, elle déroule la feuille gigantesque, traçant à main levée le premier cercle. Il est parfait, posé là avec la dextérité de l'habitude, de l'oeil, de la main, qui ont apprit le geste et l'ont intégré comme on sait courir où marcher
.

"Les cercles sont comme la superposition d'autant de strates qui composent la structure même de la magie. On oubli souvent la surface lorsqu'on parle des cercles. Elle est aisément maniable, sa structure est simpliste, on l'appelle vulgairement le cercle zéro. Il ne faut pas le mépriser non. Il est essentiel, comme tout ce qui la compose. Il serait un peu comme le sable d'une plage, accessible même aux mains de l'enfant pour ériger et construire l'image de ses pensées. Tout aussi fragile, aisément balayé par les éléments, peu fiable, fugace. Un Ersatz de magie, en quelque sorte."

Songeuse, elle observe intensément le premier cercle tracé.


"Un peu comme on attend le premier vrai balbutiement "miraculeux d'un petit" sans s'extasier devant la suite naturelle du langage vulgaire, le premier cercle est comme le premier mot -enfin je dirais plutôt grognement - du nourrisson : la clef de voûte aux suivants. Voyez il est l'étranger à l'esprit, le mur où se heurt les principes, les préjugés, le premier angle de l'approche. Ce n'est pas sa structure qui est complexe, ah non. Elle est même risible, proche du primitif. C'est la compréhension de son mécanisme qui sera la base de toutes les autres. C'est là, qu'est toute la difficulté. "

Plus nettement, elle repasse la pointe du fusain sur les contours du premier cercle.

"Ensuite vient le premier cercle. Là s'inscrit des anagrammes, des formulations, des visualisations plus complexes, plus pures. Et plus on avance..."

Peu à peu, elle dessine les sept autres cercles.

"Plus on se rapproche de l'intérieur de la structure, le coeur, le grand pouvoir."

Se dessine enfin le neuvième cercle, au centre.

"Et il est nécessaire d'avoir comprit chacun des autres pour ériger le dernier, le plus complexes, le plus pur des cercles."

Songeuse, elle observe la représentation de l'ensemble.

"Mais ils ne sont rien, les uns sans les autres. La clef de la compréhension de chacun réside dans la maitrise de son prédécesseur. Et c'est là...c'est là que je n'arrive plus a avancer. Il me manque quelque chose, comme..un ingrédient, une formule, une structure..un squelette. Le cinquième cercle Garfunkel, il est si proche..."

Tombée sur sa chaise, elle fixe le grimoire longuement. Durant les dizaines d'années de son apprentissage, Elias Telviwiel, son maitre, lui a toujours présenté les chemins a arpenter. D'une façon où d'une autre, la direction lui était indiquée. Parfois de la plus farfelue, révoltante, d'abord incompréhensible des manières et pourtant... la bonne. Là, cette fois seule, pouvait-elle réellement espérer découvrir la vérité ?

"Évidemment que je le peux.."

Déterminée, la draï balance de coté la couverture du manuscrit, laissant errer son regard améthyste parmi les formules.
Quelque part dans son esprit, elle se souvient des mots de son maitre:


"N’oublie pas, la réponse peut être aussi derrière toi."


Dernière édition par Didascalie le Jeu Déc 04, 2014 5:29 pm, édité 4 fois au total.

Haut
 Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chroniques d'une magicienne
MessagePublié: Dim Nov 30, 2014 8:57 pm 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Oct 23, 2014 8:52 pm
Messages: 64
Image

Citer:

Cercle zéro

Image

Nom vulgaire : Lumière, "briller atour"
Nom (incantation) : "splendeo es ere splendui circumdo as are dedi datum"
Ecrit: "nlpesoed se ree sleniud rcicmuod sa era idde utadm"
Composantes : Verbale
Zone d'effet : un individu
Ecole : Evocation
Durée : Quatre heures à minimum


Nom vulgaire : hébètement, "entrave autour de l'esprit "
Nom (incantation) : "vinculum circumdo as are dedi datum animus"
Ecrit : "nivuclmu cricmuod sa era idde tmuad sanimu"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : un individu
Ecole : enchantement
Durée : 48 secondes

Nom vulgaire : Rayon de givre, "trait glacé "
Nom (incantation) : "telum gelidus"
Ecrit : "mleut ilgedsu"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : une cible
Ecole : Evocation


Nom vulgaire : Résistance, "endurer "
Nom (incantation) : "tolero as are avi atum "
Ecrit : "roleot sa rae aiv mtau"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : un individu
Ecole : abjuration
Durée : 240 secondes




Citer:

Cercle I

Image

Nom vulgaire : Rapetissement, "devenir petit "
Nom (incantation) : "fieri io is factus sum parvus a um"
Ecrit : "ierif oi is cafsut mus rvuspa a mu"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : un individu
Ecole : transmutation
Durée : 240 secondes modulable

Nom vulgaire : Agrandissement, "devenir grand "
Nom (incantation) : "fieri io is factus sum magnus a um"
Ecrit : "ierif oi is cafsut musgnusam a mu"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : un individu
Ecole : transmutation
Durée : 240 secondes modulable

Nom vulgaire : Bouclier, "bouclier protecteur "
Nom (incantation) : "scutum patronus "
Ecrit : "muctus nustropa"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : un individu
Ecole : abjuration
Durée : 240 secondes modulable

Nom vulgaire : Coup au but, "coup pressenti"
Nom (incantation) : "ictus sentio is ire sensi sensum "
Ecrit : "ustci snetio si rei sisen snsume"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : personnelle
Ecole : divination
Durée : instantané

Nom vulgaire : Protection contre l'alignement, "protéger du mal/bien"
Nom (incantation) : "munio is ire munivi munitum malum/bene "
Ecrit : "ionmu si rei mnuvii minutmu lumma/bnee"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : un individu
Ecole : Abjuration
Durée : 1heure modulable

Nom vulgaire : Repli expéditif, "Pied rapide"
Nom (incantation) : "pedis velox ocis "
Ecrit : "idsep xlove icso"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Personnelle
Ecole : transmutation
Durée : 24 secondes modulables


Nom vulgaire : Sommeil, "Repos"
Nom (incantation) : "quies quietis "
Ecrit : "siequ iuqetis"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Grande
Ecole : Enchantement
Durée : 24 secondes modulables


Nom vulgaire : Projectile magique, "Energie pure"
Nom (incantation) : "Acrimonia merus"
Ecrit : "Arcmoniia surem"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Une cible
Ecole : Evocation
Durée : instantané



Citer:

Cercle II

Image

Nom vulgaire : Invisibilité, "voile d'invisibilité autour de"
Nom (incantation) : "velum veli invisibilitas circumdo as are dedi datum
Ecrit : "umlve ilve niivsbiiltas riccudom sa rae"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Une cible
Ecole : illusion
Durée : 240 secondes modulables

Nom vulgaire : Image Miroir, "Image miroir autour "
Nom (incantation) : "imago inis speculum circumdo as are dedi datum"
Ecrit : "agomi niis specuulm ccirudmo sa raz ddie dtuam"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Individuelle
Ecole : illusion
Durée : 240 secondes modulables

Nom vulgaire : Visage spectral, "Voile du spectre autour"
Nom (incantation) : "Velum effigies circumdo as are dedi datum
Ecrit : "Ulmev ffiigees ccirudmo sa raz ddie dtuam"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Individuelle
Ecole : illusion
Durée : 240 secondes modulables


Nom vulgaire : Déblocage, "Ouvrir les rouages"
Nom (incantation) : "Aperto rota"
Ecrit : "Apreto lator"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Large
Ecole : transmutation
Durée : instantané

Nom vulgaire : Fou rire de Tasha, "Rire paralysant"
Nom (incantation) : "Ridete debilitatio
Ecrit : "eetrid iiblittioaed"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : une cible
Ecole : enchantement
Durée : instantané

Nom vulgaire : Explosion de feu, "feu jaillissant "
Nom (incantation) : "Ignis profusis circumdo as are dedi datum"
Ecrit : "Siing fussipro ccriudmo sa rea ddei"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : 1,50 R
Ecole : Evocation
Durée : instantané

Nom vulgaire : Ruse du renard, "Réflexion accélérée "
Nom (incantation) : "cogitatio accelerato"
Ecrit : "iittaocog ccaeelrato"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Une cible
Ecole : Transmutation
Durée : 240 secondes modulables


Nom vulgaire : Grâce féline, "Agilité affinée"
Nom (incantation) : "agilitas Ignitum "
Ecrit : "agiiltsa iigntmu"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Une cible
Ecole : Transmutation
Durée : 240 secondes modulables


Citer:

Cercle III

Image

Nom vulgaire : Boule de feu, "Explosion sphérique concentrée"
Nom (incantation) : "Fragor sphaera intendere vim rei "
Ecrit : "gorfra spaheraa inntedree vmi eir"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Très grande
Ecole : Evocation
Durée : Instantané


Nom vulgaire : Armure de mage supérieure, "Rampart de haute force"
Nom (incantation) : "Vallum altus tempus futurum "
Ecrit : "llmuva tsula tpemsu fuutrum"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Une cible
Ecole : Invocation
Durée : Une heure modulable

Nom vulgaire : Héroïsme "Bravoure des héros"
Nom (incantation) : "virtus herois "
Ecrit : "irvtsu hroise"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Une cible
Ecole : Enchantement
Durée : 40 minutes modulables

Nom vulgaire : Immobilisation personne "entrave par l'esprit"
Nom (incantation) : "vinculum a animus
Ecrit : "muulcniv a ianmsu"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Une cible
Ecole : Enchantement
Durée : 24 secondes modulables

Nom vulgaire : Déplacement "Reflet déplacé "
Nom (incantation) : " ignis vultibus irrubuit amoliri "
Ecrit : "gniis vlutbius irrbuuit amolrii"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Une cible
Ecole : Illusion
Durée : 24 secondes modulables

Nom vulgaire : Peau d'araignée "Epiderme Arachnide "
Nom (incantation) : " Epidermis tentorium "
Ecrit : " Pieermisd Ttneoimur"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Une cible
Ecole : Transmutation
Durée :40 minutes modulables


Nom vulgaire : Eclair "Trait de foudre"
Nom (incantation) : " lineamentum fulgur "
Ecrit : "lniemaentmu guulrf"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Ligne sur 30 mètres
Ecole : Evocation
Durée : instantané

Nom vulgaire : Invocation de créature III " Appel du grand loup"
Nom (incantation) : " Adhibere ingenti lipus "
Ecrit : "Abehudbre ubbgetu lpuis"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Cible/point
Ecole : Invocation
Durée : 74 secondes modulables

Nom vulgaire : Rapidité " Célérité mystique"
Nom (incantation) : " Celerity viribus mysticum "
Ecrit : "Ceelrtiy viirbsu msycimut"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Zone moyenne
Ecole : Transmutation
Durée 24 secondes modulables

Nom vulgaire : Sommeil profond "Etreinte du rêve"
Nom (incantation) : " Amplectere insomnium "
Ecrit : "Ameeerlct iimmonuos"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Très grande
Ecole : Enchantement
Durée :68 secondes modulables

Nom vulgaire : Dissipation de la magie "Souffle purificateur"
Nom (incantation) : " Adspiramen emundans "
Ecrit : "Asdpirmaen eunmdnsa"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Cible où colossale
Ecole : Abjuration
Durée :Instantané

Nom vulgaire : Clairaudiance/clairvoyance "Regard des dieux"
Nom (incantation) : " Respice divinitas "
Ecrit : "Rsepcie diivnisat"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Cible
Ecole : Divination
Durée : 24 secondes modulables

Nom vulgaire : Flèches enflammées "Traits brûlants"
Nom (incantation) : "Features aestifer "
Ecrit : "Ftuesrea aseitfre"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Cible
Ecole : Invocation
Durée : Instantanné




Citer:

Cercle IV

Image

Nom vulgaire : Invocation de créature IV " Appel du grand Sanglier"
Nom (incantation) : " Adhibere ingenti aprum "
Ecrit : "Abehudbre ubbgetu prmua"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Cible/point
Ecole : Invocation
Durée : 74 secondes modulables


Nom vulgaire : Assassin imaginaire "Peur viscérale assassine"
Nom (incantation) : " Vertere orationes latinas viscerum homicidia"
Ecrit : "Veerrte oartinoes tinasla vsicremu"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Cible
Ecole : Illusion
Durée : Instantané

Nom vulgaire : Fléau de projectiles d'Isaac "Pluie d'énergie mystique"
Nom (incantation) : " Pluvia acrimonia mystica "
Ecrit : "Veerrte oartinoes tinasla vsicremu"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Gigantesque
Ecole : Evocation
Durée : Instantané

Nom vulgaire : Métamorphose "Forme modelée"
Nom (incantation) : " Adspectus exemplata "
Ecrit : "Aspedcust eexmplaat"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Individuel
Ecole : Transmutation
Durée : 4 heures modulables

Nom vulgaire : Peau de pierre "Epiderme de roche"
Nom (incantation) : " Epidermis lapis "
Ecrit : "Eipdremis lpisla"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Cible
Ecole : Transmutation
Durée : 4 heures modulables

Nom vulgaire : Tentacules noires d'Evard "Tentacules d'outreplan"
Nom (incantation) : " Bracchia alius dimensionem"
Ecrit : "Brcciaha ilusa dmineionme"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet :Grande
Ecole : Invocation
Durée : 24 secondes modulables

Nom vulgaire : Terreur "Peur repoussante"
Nom (incantation) : "verebere repulsiva"
Ecrit : "Vreeebr rpeulisva"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Cible
Ecole : Nécromancie
Durée : 24 secondes modulables

Nom vulgaire : Bouclier élémentaire "Cercle de feu autour de moi"
Nom (incantation) : " Circulus Ignis circum me"
Ecrit : "ccirluus ingis ccirmu em"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Personnelle
Ecole : Evocation
Durée : 24 secondes modulables

Nom vulgaire : Tempête de grêle "Explosion de froid circulaire"
Nom (incantation) : " Crepitus circumbo frigidus "
Ecrit : "cpituse cirumbco fiigrdsu"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Très grande
Ecole : Evocation
Durée : instantannée



Citer:

Cercle V

Image

Nom vulgaire : Domination " Contrôle des portes de l'esprit"
Nom (incantation) : "Hetibod usque ad portas anima "
Ecrit : "Hitebdo suuqe da protsap inaam"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Cible
Ecole : Enchantement
Durée : 48 secondes modulables

Nom vulgaire : Brandons de feu "Boules de feu dirigées contre l'ennemi"
Nom (incantation) : " Globus Ignis infestus alienatus "
Ecrit : "Gbuslo Iings ifesntsu aleianstu"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Colossale
Ecole : Evocation
Durée : Instantané

Nom vulgaire : Cône de froid "Souffle mortel de l'hiver"
Nom (incantation) : " Afflamen fatalis lux brumalis "
Ecrit : "Laemnffa Faatlsi xul bmrulsi"
Composantes : Verbale, gestuelle
Zone d'effet : Cône grand
Ecole : Evocation
Durée : Instantané



Dernière édition par Didascalie le Mar Déc 23, 2014 7:45 pm, édité 18 fois au total.

Haut
 Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chroniques d'une magicienne
MessagePublié: Jeu Déc 04, 2014 12:30 pm 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Oct 23, 2014 8:52 pm
Messages: 64
Image

"Tu m'as tué, Lindorië"

Ils brillent, éclatants dans la torpeur du souvenir, ses yeux verts. Elle se réveille en sursaut, leur brûlure indélébile sur sa peau..où peut-être est-ce sur son âme...?
La bile lui remonte à la gorge, la douleur étreins ses reins, son ventre, ses os. Elle se brise et relâche dans le baquet toute l'amertume de ce regard qui ne la quitte plus.


"Tu m'as tué, Lindorië"


Étonnant comme son image c'est précisée. Jamais visage ne fut plus net que celui qu'elle s'épuise à repousser.

"Tu m'as tué, Lindorië"

"TAIS TOI !"

Évidement, il n'est pas vraiment là. La flasque passée à sa portée se brise de toute sa colère désespérée contre le carrelage. Un instant, le crépitement de l'acide qu'a libéré le verre la ramène à la réalité.

"Tais toi.."

Elle ne sait plus réellement si elle redoute où désir ardemment l’écho de cette voix. Brisée, elle se laisse mollement glisser contre le bord du lit, trouvant refuge dans l'ombre de ses mains.

"Je n'avais pas d'autre choix...tu ne m'as pas laissé d'autre choix.."

L'odeur du foulard qu'elle presse contre sa joue n'est que le triste leurre d'une présence qui ne sera jamais plus. Le parfum d'homme la projette brutalement à travers le fantasme, la mémoire, lacérant d'une passion révolue ce cœur qui ne veut pas s'éteindre.

"Tu m'as tué, Lindorië"

"ARRETES !!"

Elle hurle, le monde autour n'existe plus. Elle envoi le foulard loin d'elle, puisque de lui c'est encore la seule chose dont elle peut se séparer. Alors elle l'insulte, cri, en faisant la cible de tout son désespoir. Puis, de toute l'amplitude de son renoncement, elle se relève et le ramasse avec infinie douceur.

"Pardon..pardon."

"Tu m'as tué, Lindorië"

"Pardon..."

Lasse, vide, elle ne c'est même pas rendu compte de ses derniers gestes. Elle ne ressent plus que la morsure froide au creux de son bras, promesse de sa délivrance. La peau durcie par la pratique cède difficilement. Enfin la chimie opère, dans son ivresse une paix inespérée. Le souvenir se fait alors moins violent, reculant sous les vagues extatiques. Son corps chavire et tremble, mais déjà sa raison a scellé son oubli : elle a cessé de penser.


"Je t'aimais..Lindorië"


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chroniques d'une magicienne
MessagePublié: Lun Déc 22, 2014 5:40 pm 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Oct 23, 2014 8:52 pm
Messages: 64
Image

Sa présence est presque devenue familière. Elle n'est pourtant pas plus réelle que celle d'un mirage. Mais après tout, qui défini la frontière de ce qui existe ou non à part notre propre perception? Que sait-on réellement de la vérité...

"Alors, tu vas le laisser mourir, lui aussi?"

Elle garde ses jambes pliées contre elle, un bras lâche sur ses genoux, l'autre aligné à son flanc. Les yeux clos, il lui semble que l'ombre de ses paupières a quelque chose d'apaisant. Un instant, elle se demande d'où vient ce sentiment de refuge absurde : fermer les yeux n'a jamais protégé personne.

"Fou moi la paix."

"Je suis certain que tu aimes m'entendre"

Il a raison. Elle aime entendre cet échos au fond de son esprit. Elle est incapable de dire si c'est vraiment le timbre qu'il avait, mais c'est au moins celui de son souvenir. Après tout, des sens où de la mémoire, desquelles sommes nous absolument certain du vrai de ce qu'ils nous rapportent?

"Je ne veux pas qu'il meurt. Je ne veux pas qu'ils meurent non plus."

"Tu es lâche."


Elle presse un peu l'écharpe contre le bas de son visage. Son parfum poivré a presque disparu. Elle est incapable de dire s'il habite encore les fibres du vêtement où si là encore, il s'agit du souvenir.


"Je voudrais que ça s'arrête."

"Et capricieuse.."

Elle serre les dents, nichant son visage contre l'abdomen duveteux de la pipistrelle. Elle s’oublie un instant dans cette étrange communion, ce bonheur intense, simple, d'être réunis. Garfunkel est heureux, elle le sent, elle le vit, elle s'apaise jusqu'à ce que la douleur au fond de son ventre fasse échos à l'obsédante présence.

"Je m'en foutais... qu'ils crèvent... je les voyais tomber un par un. Je n'avais ni satisfaction ni chagrin. Qu'est-ce que tu m'as fait? Maintenant je suis faible...à cause de toi....à cause de toi.."

Crispant ses doigts sur l’écharpe, elle voudrait encore la jeter le plus loin possible d'elle. Pourtant, elle ne s'y résout pas cette fois. Comme si ça le blessait. Mais il est mort...il est mort !!


"Tu m'as tué...tu es ridicule.."

"Tais toi !! Sors de ma tête!!!!"

Elle a vu tant de regards se vider de leur vie. Elle n'en a oublié aucun. Et pour chacune de ses pupilles creuses, elle avait cessé de regarder les autres. Pourtant..il y a eu ces yeux verts, cette chaleur, ces cheveux noirs comme le voile. Elle sent la bile dans sa gorge, le froid dans ses entrailles.

"Je ne sais pas... il te ressemblait... je ne voulais pas..."

Un gout de fer envahis son palais. Du sang, elle c'est mordu l'intérieur de la joue sous le coup des nerfs.


"Tu es lâche.."

"Tais toi ! Tu n'es pas réel !Tu n'es pas réel...tu n'es pas réel..."

Sa tête entre ses mains, elle se balance à la façon d'un enfant. Ce visage est si présent, la sensation de son regard sur elle. Pourtant, elle le sait, si elle lève les yeux elle ne rencontrera que le vide de sa chambre. Alors, elle ne bouge plus, figée entre deux volontés.


"Je ne pouvais pas trahir les miens..je ne peux pas. Ils sont ma chair, mon sang, ma foi. Tu ne comprends pas. Tu n'es qu'un humain."

Il ne répond pas. Bien sûr qu'il ne répond pas ! Il n'est pas là..

"Garfunkel..."

Elle se recroqueville sur la pipistrelle. Leurs cœurs semblent battre un même rythme, leur esprits vibrant au même échos. Il la submerge d'images de réconfort, qui chez elles se composent d'odeur de parchemins et rangées de vastes bibliothèques au sol marbré. Un instant, elle sourit, appréciant le contact du familier.

"Tu as raison Garunkel... le grand oeuvre...c'est tout ce qui importe"


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chroniques d'une magicienne
MessagePublié: Mar Déc 23, 2014 12:31 am 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Oct 23, 2014 8:52 pm
Messages: 64
Image

Elle le regarde, sage, assit derrière le bureau acajou surplombé d'une pile d'ouvrages. Ce n'est plus un enfant, et ce depuis bien plus longtemps qu'elle. Son attention est donc un peu différente de celle dont elle avait l'habitude. Une écoute limpide, une concentration travaillée, celle d'un adulte. Mais aussi un esprit conditionné par les années, moins facile à assouplir.


- Aujourd'hui, je vais vous parler des écoles de magie.

Il n'a pas bronché. Pas de main précipitamment levée pour la harceler de questions. Pas de cancres au dernier rang se soufflant quelques commentaires. L'elfe noir la regarde, calme.

- Qu'on les appelle écoles, branches, vents, ou qu'importe le nom qu'on leur donne. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il s'agit avant tout d'une classification et non d'un agencement concret. C'est un schémas d'approche de la magie.
En considérant que nous traitons là d'une matière particulière, imaginez qu'on ai séparé ses composants et ses effets dans huit catégories à la fois distinctes et forcément liées.
Vous aurez alors une première idée de ce que sont les écoles de magie.

Il opine, elle l'observe. Son regard alerte est propre à ceux qui ont l'habitude de traiter puis d'analyser l'information. Il est déjà conditionné à le faire. Il retiendra vite.

- Vous avez des questions..?

Il secoue modestement la tête. La question n'était que protocolaire.

- On compte donc huit branches où écoles, qu'elles soient divines ou profanes : Abjuration, divination, enchantement, évocation, illusion, invocation, nécromancie et transmutation.

Elle le regarde prendre des notes, suivant des yeux le mouvement sec et précis du poignet. Un instant, le crissement de la plume lui rappel celui des dizaines qu'elle voyait tout les jours. Mais surtout les visages concentrés, droits où retenus par une main, penchés derrière elle. Puis, ces mêmes visages déformés, plongés dans le sang du charnier des gorges noires. Ces enfants, morts pour une guerre qui n'était pas la leur.


- Hum..

- Tout va bien mademoiselle Finduilas?

- Oui..oui..

Elle chasse les images d'un battement de cils, revenant à la tache qui lui est impartie.

- L'abjuration est une école particulière. On voit souvent cette école comme une école de protection. Mais ce serait une définition très incomplète. Elle s'intéresse à la manipulation et la compréhension de la magie elle même. En quelque sorte, à sa trame profonde. Se faisant, elle va concerner tout les sortilèges visant à construire à partir de la magie elle même des barrières de protection. Tels que les mots de bouclier, par exemple. Mais aussi à défaire ses attaches, bloquer les mécanismes, la dissipant où brisant les attaches des invocations. Comme les mots de disjonction où de renvoi.

La magicienne s'approche de la pile de feuilles à coté de son apprenti. Doucement, elle en cueille une, appuyant la mine de son fusain pour y coucher un symbole stylisé. Celui ci représente une sphère éclatante autour d'une silhouette.
Elle le fait alors glisser, laissant à l'elfe noir le temps de le mémoriser.


- La divination. L'école de ceux qui veulent décrypter l'avenir. L'école que les dieux du corps nous ont interdite : car le destin est leur domaine, non le notre. Pourtant, qui tournerait le dos à l'occasion de le connaitre pour mieux le changer? La divination regroupe tout les mots de pouvoir permettant d'anticiper le futur d'une façon où d'une autre. Mais pas seulement. Elle permet aussi de voir ce qui ne peut être vu, de percer les mirages, de voir au delà du regard. Elle regroupe du simple coup au but, qui permet d'anticiper le prochain mouvement et de ne pas manquer son coup, à la prémonition, en passant par la détection de l'invisibilité et les mots de pouvoir.

Elle fait glisser une autre feuille, y dessinant un grand œil ouvert sur un puis infini. L'élève le regarde, songeur, pus copie consciencieusement.

- L'enchantement. L'esprit n'est-il pas ce que nous avons de plus cher, de plus puissant? Que sommes nous sans notre esprit? Où plutôt..sommes nous quelque chose sans? L'enchantement comme vous l'aurez compris concerne la manipulation de l'esprit. Il implique une parfaite connaissance du psyché, de ses influences. L'enchanteur par la force de la volonté pourra faire de vous un simple légume où son meilleur ami. Cette école compte des mots comme le simple charme personne où la puissante domination, en passant par l'héroïsme.

Sous ses doigts un nouveau dessin prend forme, plus arrondi, plus abstrait. Une sorte de spirale entourant un symbole en forme de croissant de lune.

- L'évocation. L'école qu'on imagine le plus aisément sous la forme d'une boule de feu entre les mains d'un magicien. Elle concerne la manipulation des énergies présentes dans l'environnement. Ce en dehors de l'énergie positive où négative qui, elles, concernent soit l'invocation soit la nécromancie de par leurs particularités que j'aborderais plus tard avec vous. C'est une école qui demande donc beaucoup d'étude sur les énergies contenues dans l'environnement. Que ce soit l'éclat d'une flamme où l'énergie brute qu'on rassemblera pour former un projectile. La trouver puis la manipuler concentre tout le travail de l'évocateur. Elle compte des mots tels que le bien connu projectile magique, où encore les brandons où les fléau.

Elle relève le fusain. C'est le symbole d'une flamme débordant d'une sphère trouble qui c'est dessiné sous ses doigts

- L'illusion. Cette école se concentre sur le sensoriel. Elle a pour objectif de leurrer les perceptions de la cible. Contrairement à l'enchantement elle n'atteins pas directement l'esprit. Néanmoins, ses conséquences ne sont pas moins impressionnantes. Il est nécessaire de bien connaitre les sens pour pouvoir user de cette école. La perception est une chose extrêmement compliqué et la modeler à sa guise demande d'en avoir compris le fonctionnement le plus intime. Cette école compte des mots tels que l'image miroir où l'invisibilité.

Elle le regarde un instant, il a copié parfaitement chaque dessin. Cette fois, c'est celui d'une silhouette trouble projetant derrière elle des copies de plus en plus lointaines.

- L'invocation. Cette école est souvent grossièrement décrite comme l'appel de créatures d'outre-monde. Mais ce n'est pas exactement ça. Pour comprendre l'invocation il faut déjà comprendre comment fonctionne notre univers. Imaginez qu'il soit imbriqué, pressé, traversé par d'autres réalités que nos sens premiers ne peuvent pas reconnaitre. Tel que le plan de l'ombre, qui déborde sur le notre par chaque ombre que nous voyons. Celui d'énergie négative, qui palpite à chaque mort. Où encore, l'ether, qui permet de se déplacer parallèlement à notre propre plan comme le déformant. L'invocateur va, d'une part, apprendre à ouvrir et fermer des portes donnant accès à ces univers parallèles. D'autre part, il va apprendre à contrôler qui va les traverser où pas. Et ensuite, il va pouvoir se lier par contrat avec certaines créatures où même certains objets. Un contrat est écrit en vrai langage, ce qui lui donne une importance toute autre que quelques mots vulgaires sur un papier. Il ne peut être rompu en dehors de ses termes, et implique toujours un certain nombre de compromis.
Cette école compte des mots de pouvoirs tels que l'armure de mage les soins où l'invocation de créatures.

Elle dessine habilement une sorte de portail à travers lequel on devine des objets et créatures de toutes sortes.

- La nécromancie. Une école au bien sombre bagage, à laquelle on accorde bien des maux. Elle se base en vérité sur la manipulation d'une énergie appelée énergie négative. Comme je vous l'ai dis plus haut, il existe une dimension propre à celle ci. Néanmoins, elle se matérialise naturellement lors de la mort d'une être vivant. Du brin d'herbe au grand chêne en passant par le draï. Peu importe. Les mots usant de cette énergie l'utilise à des fins différents. Que ce soit comme les fils d'un pantin pour animer un corps inerte où sous sa forme concentrée pour affaiblir où terrifier les vivants. Ce qu'il faut savoir en revanche, c'est que plus la mort a été violente, horrifiante, plus la quantité d'énergie sera conséquente. Un nécromancien n'est pas obligé bien sûr d'avoir recours à de tels extrémités. Mais c'est chose tentante. Il devra avoir une très bonne connaissance du monde de la mort, évidemment, de la chair et de la manipulation de cette énergie négative. Cette école compte des mots tels que la faiblesse, la terreur où l'animation des morts vivants.

Il ne grimace pas, n'éprouve pas de dégout. Elle non plus d'ailleurs. La nécromancie est une école comme une autre à ses yeux. Si infliger une mort violente peut être utile à l'élaboration d'un sortilège, ça ne lui pose pas franchement problème. Un composant est un composant, ni plus ni moins. Et encore, la nécromancie peut être utilisée avec parcimonie. Mais le KA est prompt à condamner les sciences pour la morale. Qu'importe, la discrétion suffit à les duper. Croient ils réellement que les érudits condamneraient deux écoles pour leur bon cœur?
Elle dessine une petite pyramide stylisée, son apprenti l'imitant bientôt.


- La transmutation. L'école de la transformation. Basée sur la mécanique, la physique, l'agencement de la matière. Pour la comprendre, il faut être capable d'imaginer le monde comme un agencement de forces et de matières en perpétuel mouvement. On est jamais réellement figé, toujours en mouvement par rapport à quelque chose. Rien n'est un bloc, on est toujours un agencement complexe de différentes composantes. Plus on va profondément dans cette mécanique, plus on est capable d'en changer l'agencement. Aussi, si la transmutation use de la magie comme d'une clef, d'un levier, d'un fil sur lequel tirer pour modifier l'agencement d'une chose où d'un être, elle ne peut se passer de la connaissance scientifique de ce qui le compose. On ne peut défaire une serrure si on n'en connait pas le fonctionnement, on ne peut construire un golem sans comprendre quelles forces entreront en jeu, sans considérer sa masse, son poids, les pièces qui vont l'assembler. On ne peut agrandir un corps sans en connaitre les organes. La transmutation demande une étude connaissance des choses et des êtres. Elle compte des mots de pouvoir tels que le déblocage où l'agrandissement.

Elle le regarde crouler sous sa pile de notes, ajoutant un dernier dessin qu'elle lui tend : Trois écrous imbriqués au dessus d'une spirale

- Je vous laisse une liste de sortilège. Vous devrez me les classer par école pour la fois prochaine.

L'elfe noir se masse un peu la tempe puis opine, allant consulter la dite liste.

- Vous devrez me justifier vos choix bien sur.

Il opine, puis s'applique. Un instant, elle sourit en le regardant chercher. Enseigner lui manquait depuis longtemps. Un jour, à syrneth, renaitront les collèges de magie. Ce jour là, elle aura retrouvé une part de cet univers perdu.


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Les heures sont au format UTC


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 7 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers:  
cron