Connexion | Inscription


Les heures sont au format UTC


Nous sommes actuellement le Mer Déc 12, 2018 2:55 pm




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Chapitre IV : Bain de sang
MessagePublié: Lun Juil 20, 2015 11:32 am 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Mars 19, 2009 2:38 am
Messages: 1723
[le module reprendra après une ellipse de deux ans, résumée ci-bas]

An 19, Sombrespoir.

Voilà maintenant deux ans que les Accords de Central ont été signés. Comme le temps passe vite !

Je me souviens comme si c'était hier du jour où je me suis rendu aux pourparlers. Les jets de cocktails incendiaires enflammaient encore l'avenue Sainte-Rita, et le bon peuple avait crucifié un balayeur Hin soupçonné d'avoir été l'assistant de de Vylé. Les dernières semaines avaient vu la contestation gagner les autres quartiers, tandis que le conflit évoluait en lutte des classes. Les forces du KA avaient été repoussées de Sarmath alors que des mutineries éclataient dans l'Excidium. Deux membres de la Pyramide perdirent la vie durant ces évènements, et Bernard de Vylé fut démis de ses fonctions. C'est à peu près à ce moment que l'on apprit l'assassinat de l'ancien Préfet, tué par une forcenée évadée de l'Asile, Marah Tane.

La réunion ne dura pas plus d'une heure, et se déroula sous la présence notamment du Ministre de l'Intérieur, du chef des armées, de la Matriarche de Celle dont on tait le nom et du général de l'Armée de Notre Dame. Tous semblaient avoir mesuré la gravité de la situation. L'accord conclu stipulait que la Cité octroyait un statut d'autonomie partielle à Terra Sanguinae. Les Soeurs assureraient en somme le contrôle du quartier au profit de la Cité Basse. Une amnistie fut également prononcée pour tous les prisonniers arrêtés pour rébellion.

Mais le peuple n'oublia pas. Le peuple oublie-t-il jamais ? Des vétérans séditieux de l'Armée de Notre-Dame, rejoints par des vermines Hin et des truands de Lokdanor formèrent bientôt l'Union Krieg. Censée lutter pour les droits des plus démunis, l'Union crache sans cesse son venin contre "la classe dirigeante". Son maître à penser, le professeur Illuminus Bright, entend amener un monde meilleur où les "plus petits régneraient enfin".

Le KA vit ses pouvoirs limités, alors qu'une législation plus laxiste permit l'arrivée de mutants légers. Le dôme ne paraît plus aussi efficace qu'avant... les Vigilants d'A'gloth furent finalement innocentés, et les rares survivants parmi eux furent affectés à la sécurité du Camp de Réfugiés, en remplacement de la 13eme Tête, fortement diminuée par les batailles. Vassili Dragov fut lui aussi remercié, et on murmure qu'il serait sous la menace d'une enquête.

Et puis ces deux années virent aussi la naissance du culte de l'Incorruptible. L'Ordre de l'Anamorphose annonca en effet la venue au monde de la Déesse-Machine, cette entité réputée omnisciente qui nous sauverait de l'Anamorphose. Cette nouvelle religion se veut mystico-rationnaliste. D'après ses préceptes, l'Humaoïde n'a plus besoin des Dieux du Corps Céleste que comme de lointains guides, et devrait travailler à tuer la superstition au profit du progrès et de la raison. Les progrès technologiques acquis par l'Ordre depuis la naissance de L'Incorruptible semblent témoigner d'une puissance véridique.

Si l'Etat a reculé dans la plupart des secteurs de notre belle cité basse, je tiens à saluer l'arrivée d'un nouvel acteur de la sécurité publique. Confronté aux cuisants échecs de la Milice, Monsieur Rockwell mit sur pied sa propre Agence de détectives. Cette entreprise (dont le slogan est "Jamais ne sommeillons") propose des services de filature et d'investigation d'élite à des prix presque acceptables. Etablie à Central, elle connut une croissance rapide et livre de facto une concurrence déloyale à la Criminelle de la Milice. Aujourd'hui, l'Agence Rockwell est redoutée de bien des truands. Notons que d'après certains indiscrétions, G. & Associés aurait payé le prix lourd pour en finir avec le FARH.

La Clinique ouvrit également ses portes. Ses Chirurgiens masqués proposent leurs services de Vitamancie. Greffes et implants pour vivre plus vieux, service de cryogénie pour permettre aux miséreux de sommeiller jusqu'à une période de plein emploi, et même la fameuse "minute blanche" qui permettrait, paraît-il, d'échanger avec l'âme d'un défunt contre une petite fortune. Rappelons qu'en dépit des accusations du KA, la Clinique se défend de toute nécromancie.

A Sarmath, L'Etat semble avoir abandonné l'enjeu sécuritaire. Opportunité que le Klan saisit. Reste à voir si la Cité Basse saura survivre d'elle même...

Enfin, pour finir sur une note plus réjouissante, citons l'ouverture du Bingo Jack, le Casino de Central. Propriété des partenaires sociaux de Lokdanor et tenu entre autres par une vieille famille Luminienne, les Marchangeli, le Bingo Jack attire sans cesse une foule plus nombreuse.

Voilà, mes amis, le résumé de ces deux étranges années.

_________________
Serenera

Welcome year zero


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre IV : bain de sang
MessagePublié: Mar Juil 21, 2015 3:50 pm 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Mars 19, 2009 2:38 am
Messages: 1723
Complément d'info sur l'évolution des quartiers :

Les nouveautés par quartier :

Sarmath (Terra Sanguinae) : la paix règne dans le micro quartier. Les Soeurs écarlates font régner la loi au prix du sang : les criminels sont empalés place de la Cathédrale. Les plus jeunes reçoivent une stricte éducation religieuse, tandis que les messes concernent tous les habitants des environs. L'Armée de Notre-Dame existe encore, et si elle compte moins de volontaires qu'auparavant, elle s'est professionnalisée. La vie est rythmée par les saints rites, et la loi appliquée est celle de notre-Dame. Des rumeurs font état d'embrigadement psychologique, voire de lavage de cerveau.

Sarmath : Les choses ont bougé avec l'heureuse élection au poste de maire de Franck Konstantin. Monsieur le Maire a juré solennellement de défendre la veuve et l'orphelin, de combattre le fléau de l'alcoolisme et de limiter celui des dents cariées. Ont aussi été élus monsieur Björn Konstantin (au poste de Juge de quartier) et Dame Haïssa (au poste de Sheriff). L'insécurité a diminué, même si Sarmath reste un quartier dangereux. La communauté Hin, devenue très nombreuse, organise régulièrement des événements culturels. L'Union Krieg, bien implantée à Sarmath, met sur pied des démonstrations de force. Des Méta-aumoniers de la Déesse-Machine viennent parfois prêcher la parole de l'Incorruptible, et inciter à « tuer la superstition ».

Union Krieg :
Image

Vilbas : Le FARH semble avoir cette fois refroidi les ardeurs des colons Gnomes. De moins en moins de commerçants tentent l'aventure, et les conditions de travail hin se sont améliorées à l'industriel. Cependant, l'Union Krieg attire toujours davantage de Hins. Ce syndicat multiracial accomplit de spectaculaires actions (coups de poing, grèves sauvages, etc.). Un groupe clandestin, l'Action de Libération Démocratique Hin (ALDH), a fait son apparition en revendiquant le meurtre d'un activiste du Front. On en sait très peu sur l'ALDH, sinon qu'elle promet d'en finir à la fois avec les exploiteurs de G.& Associés et avec le FARH, qu'elle accuse de « faire régner sa loi de brigands » à Vilbas.

Tag de l'ALDH :

Image

Central : L'ouverture du Casino a fait des émules. La vieille famille Marchangeli et de nombreux Gnomes assurent l'exploitation de ce lieu de débauche. La sécurité est une priorité, et une dizaine de gangsters en ont déjà fait les frais. L'Union Krieg parade régulièrement sur la grand-place. L'Agence Rockwell travaille d'arrache-pied, et la milice semble avoir renoué avec des habitudes tenaces. En effet, il n'est pas rare de voir des miliciens échanger avec des individus louches. Des rumeurs font état de la fermeture de l'Inspection Générale des Services. Le Culte de la Déesse-Machine progresse peu à peu.

Le Camp de Réfugiés : Depuis le départ de la 13eme Tête et du Commodore Dragov, le camp est en proie à une explosion de violence. La plupart des gardes de la précédente équipe ont démissionné ou ont été tués, et les volontaires se font rare. Néanmoins, les Vigilants assurent pouvoir rétablir l'ordre. Des rumeurs font état de mystérieuses disparitions dans les mines.

La situation au camp : Image

L'Indus : La Clinique a ouvert ses portes. Nul ne connaît l'identité des Chirurgiens et du Directeur. On parle de médecins du Culte du Ver, de l'Ordre de l'Anamorphose ou de l'In Delirium Veritas. Quoiqu'il en soit, nombreux sont les citoyens à y entrer avec l'espoir de vivre cinq, dix, ou même vingt ans de plus.

_________________
Serenera

Welcome year zero


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre IV : bain de sang
MessagePublié: Sam Août 08, 2015 2:30 pm 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Jeu Mars 19, 2009 2:38 am
Messages: 1723
De la mort du Syndicat et de la naissance de l'Arak-Fang


Articles lus dans la presse.

- MASSACRE A l'ETOILE.

C'est un véritable carnage qui s'est déroulé en plein Central cet après-midi. La fusillade a d'abord opposé un commando Draconis au gang Sarmathien des Crânes Brûlés.

Les truands, soupçonnés avoir dérobé un chargement de revolvers à l'Industriel, déjeunaient à l'Etoile. Tout a basculé lorsqu'un groupe Draconis a tenté de les appréhender sur place, au beau milieu de la foule. Contre toute attente, les Draconis furent neutralisés (les sources sont confuses, la Maison parle de sabotage de leurs armes).

Voyant la Milice arriver sur les lieux, les fous furieux se réfugièrent à l'Etoile où ils vidèrent leurs revolvers sur la foule de consommateurs, sans aucune discrimination. Si près de vingt civils perdirent la vie, je me dois de citer le nom de Rouget Collin-Lespadon, vice-secrétaire du quatrième sous-secrétaire de G. & Associés. Ne cherchant pas à se réfugier comme Tommy Bidibo, agent d'entretien Hin qui vola la place d'une enfant pour se mettre sous une table, Rouget tenta de raisonner les Crânes Brûlés. Lorsqu'il reçut pour toute réponse une balle dans la tête, il eut le temps de déclamer une dernière fois son amour pour G.&A et pour le quatrième sous-secrétaire. Après s'être signé et avoir pardonné à son agresseur, il s'éteignit.

Quant à la Milice, c'est seulement après une brève demi-journée à élaborer un stratagème qu'ils écoutèrent leur courage et, très astucieusement, donnèrent l'assaut en enfonçant les portes.

Le bilan définitif est de 30 morts et neuf blessés.

Quelques réactions :

- Cuthbert, expert : carabine sabotée ou non, ça n'aurait rien dû changer à l'issue de la fusillade. Quand la poudre parle, c'est le mental qui compte, c'est le mental.

- Dieter von Schlass, activiste de l'Union Krieg : Des nobles qui se font descendre par des truands ; des truands qui tirent sur des bourges ; des flics qui achèvent des truands... rien à branler.

- John Swine, responsable divertissement à Lokdanor : la con de ses morts ! J'ai perdu une bonne besogneuse à l'Etoile ! J'vais d'mander aux Connardis d'me rembourser, la vérité !



- La Cité Basse annule l'exclusivité des contrats à la Maison Draconis.

A la suite du fiasco de l'Opération Crânes Brûlés, la Cité Basse a décidé de suspendre l'exclusivité des contrats de traque de fugitifs à la Maison Draconis. On chuchote dans les beaux quartiers que la Maison Draconis ne serait plus depuis quelques mois en odeur de sainteté auprès du Techno-Guide, et que le drame de l'Etoile ne serait qu'un prétexte utilisé pour évincer la Famille.

- Mort d'une organisation qui n'existait pas.

Toujours bien informé, le Jongleur informe tout Luminis que le Syndicat, puissante nébuleuse Draï, a été dissout le mois dernier par les maîtres de Syrneth. Toujours selon nos informations, la création d'une Guilde légale et transparente sera bientôt annoncée à l'Administration Centrale.

- Naissance de l'Arak-Fang, Guilde Draï officielle.

Le Jongleur salue aujourd'hui la naissance de l'Arak-Fang. Guilde établie à Syrneth, l'Arak-Fang vient d'obtenir de la Cité Basse l'exclusivité des contrats de traque. Si son haut-maître R'en T'el Kir va jusqu'à nier le passé trouble du Syndicat (un pur fantasme, selon lui), on ne peut qu'approuver le choix de la Cité Basse. Qui de mieux que d'anciens assassins professionnels pour exécuter des criminels en fuite ? Notons que le concordat sur l'esclavage a été annulé par la Cité-Etat et Syrneth. Le Jongleur salue le progressisme adopté par les Draï : aucune race intelligente (et responsable)ne devrait être mise en esclavage.

_________________
Serenera

Welcome year zero


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Les heures sont au format UTC


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 6 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers: